Le mot d’El Marto

Pourquoi El-Marto ?

Marto: Marteau en arabe algérien

  • Parce que nous avons trop longtemps été l’enclume, mais que pour rendre les coups, et enfoncer leur clou aux impérialistes, il faut dépasser les mouvements de révolte spontanés, et autres jacqueries facilement matées ou récupérées, et fonder une action organisée, concertée, avec un substrat théorique dûment pensé et réfléchi ;
  • Parce que la plus grande aliénation de l’individu, ce n’est pas la collectivité, mais sa réduction à la pulsion et au désir égoïste, moteurs aveugles de l’aliéné consommateur ;
  • Parce que l’ouverture sur le monde n’est pas l’ouverture sur le marché, et que l’ouverture culturelle n’est pas le mimétisme aveugle et moutonnier de la sous-culture consumériste ;
  • Afin de penser sereinement notre avenir, sans pose culturo-mondaine, transgression institutionnalisée et autres pseudo-subversions aussi spectaculaires que vaines ;
  • Parce que l’homme est un être social, malgré les solipsismes des néo-sophistes ;
  • Pour en finir avec les lieux communs, les images d’Epinal et l’essentialisme bourgeois, qui réduisent notre société à une caricature infamante, condamnée pour prospérer à mimer un Occident mythifié par la propagande capitaliste du spectacle ;
  • Pour dépasser les clivages, le repli régionaliste et la stigmatisation du compatriote, qui permettent aux apparatchiks, suivant la recette de leurs maîtres, de diviser pour mieux régenter ;
  • Parce que nous refusons la réduction de nos valeurs de solidarité, de désintéressement, de générosité, en caricatures d’assistanat, de niaiserie et de mièvrerie ;
  • Parce que nous vomissons le darwinisme social, et que nous refusons la réduction du compatriote en marchepied pour l’ascension mondaine ;
  • Parce que l’arrivisme sous toutes ses formes, et fût-il couronné de succès, ne nous en impose pas ;
  • Pour que la culture ne soit plus aliénée, qu’elle ne soit plus l’apanage des cercles bourgeois et de leurs larbins ;
  • Pour que la culture redevienne une praxis ;

El-Marto, symbole de la praxis : ICI NOUS FAISONS DU SOCIAL !

 

Fondateurs d’el Marto:

  • Mohamed Walid Grine-Djawad Rostom Touati

L’équipe d’el Marto:

  • Mohamed Walid Grine-Djawad Rostom Touati-Noureddine Chikh
Publicités

2 réflexions au sujet de « Le mot d’El Marto »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s