La petite vie ordinaire d’un petit cadre du tertiaire

Secoué à sept heures tapantes Par la sonnerie du réveil L’humeur déjà massacrante A peine émergé du sommeil   Un café vite ingurgité Sans avoir eu le loisir De vraiment y goûter De le savourer avec plaisir   Il faut déjà se mettre en route Avant que les embouteillages Ne fassent avancer au compte-goutte Les… Lire la suite La petite vie ordinaire d’un petit cadre du tertiaire